Comment j’ai pu passer à coté de ce livre? Makers de Chris Anderson

Ça fait longtemps que je m’intéresse au mouvement makers et à l’innovation produit. Je suis un fana d’objets et de fabrication numérique, c’est donc très naturellement que je bricole dans mon coin et profite des avancées technologiques récentes en matière de fabrication de bureau.

Mais j’étais complètement passé à coté de ce livre qui date de 2012. Je l’ai récupéré dans la bibliothèque « participative » de mon bureau et j’ai profité de quelques jours de vacances pour l’engloutir.

Certains exemples sont un peu dépassés, et à la vitesse à laquelle les technologies avancent on peut le lire avec un peu de recul, mais ce livre m’a vraiment séduit dans sa façon de décrire ce que les nouvelles techniques de fabrications numériques offrent comme perspectives d’avenir à nos industries de pays « riches ».  J’y ai trouvé un grand élan d’espoir  basé tout simplement sur le fait que les outils du maker on réduit, et feront même peut être bientôt disparaître, la distance qui sépare une idée de sa réalisation voir de sa commercialisation.

La vision est américaine, donc toujours positive et peut-être un peu utopiste, mais tant-pis, j’aime à croire que Chris Anderson à complètement raison.Tous les articles

Dans une époque où la société tend à se diviser et où on se prend facilement à juger nos congénères on comprend à travers ce genre de discours que les outils de fabrications numériques et le travail collaboratif permettent à une communauté d’être plus fort que des géants industriels et dans un modèle économique où tout le monde peut y gagner un peu. Ce discours match bien avec une phrase d’Oussama Ammar que j’aime bien « Anyone can be an entrepreneur ». On ne sait pas d’où peut venir le prochain génie qui va créer un truc dément. Plus forcément besoin d’avoir fait des études, google peut vous amener le savoir dont vous avez besoin. Plus besoins d’avoir une usine pour fabriquer un produit, un fablab suffira pour créer vos prototypes et des fabricants spécialisés partout dans le monde via le net produiront en petite, grande ou moyenne série. Plus besoins d’être héritier, vos clients financent les produit via le crowdfunding. Bref les barrières à l’entrée pour créer votre idée de business et votre produit sont presque nulles. N’importe qui de motivé et passionné peut atteindre cet objectif, y compris, ici, chez nous. Vous? pourquoi pas!

Si j’avais déjà connaissance et conscience d’un grand nombre d’informations qui se trouve dans ce livre, sa lecture a fait « tilt » dans ma tête. Un genre de révélation qui vous fait cette espèce de sensation de « ahhhhhh oui… maintenant j’ai compris ».

Donc si vous n’avez pas lu ce livre et que ces sujets vous intéressent, je vous conseille vivement sa lecture pour faire comme moi et réparer cette erreur!

Vous pourrez trouver Makers par (je touche quelques centimes, merci pour le coup de main!) ou chez n’importe quel autre libraire!

Ces réflexions m’ouvrent sur une question : pourquoi a-t-on autant de mal à mettre en place de fablab ou autre espace de fabrication ouvert en France, y compris dans ma belle ville d’Angers.

J’espère que cet article vous a plu et que vous lirez ce livre si ce n’est pas déjà fait. N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux en utilisant les petits boutons sur le côté pour m’aider à faire connaître le blog.

N’hésitez pas non plus à me poser toutes vos questions ou partager vos réactions en commentaires en dessous.

Enfin, vous pouvez suivre l’actualité du blog et l’avancée de mes projets sur ma page Facebook, mon Twitter, mon Instagram et ma chaîne Youtube!

S'inscrire à la Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les informations d'OhmyFab!

PS : On ne garde votre e-mail que pour nous!

* champ requis

Un commentaire sur “Comment j’ai pu passer à coté de ce livre? Makers de Chris Anderson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *