Close
  • OhmyFab!

Ma nouvelle fraiseuse portique CNC (Episode 1 : conception)

Dans ce premier projet pour ce blog, qui devrait courir sur au moins 3 articles, je vais vous présenter la réalisation d’une nouvelle fraiseuse portique CNC.

J’ai déjà pas mal d’outils dans mon atelier, dont une petite fraiseuse à commande numérique. Très pratique et bien faite, cette machine est en revanche très limitée en dimension utiles. Je cherchais donc une machine type portique pour faire des découpes sur des dimensions assez importante, en particulier pour la découpe de panneau de bois, de plastique, de carton ou d’aluminium, mais aussi pour le fraisage de masters en mousses par exemple.

Une machine que vous devriez revoir régulièrement dans mes réalisations!

Il existe un grand nombre de portiques dans le commerce, venant du monde entier dont un grand nombre de Chine.

Je n’ai malheureusement pas trouvé mon bonheur, trop petit, trop grand, trop cher, pas assez rigide, …, j’en passe.

Du coup, c’est parti pour une construction perso.

Le cahier des charges :

  • J’ai fixé la dimension utile d’usinage à 800*600mm, ce qui devrait donner une structure d’environ 1100*750 mm finie.
  • Une course de l’axe Z d’environ 150mm.
  • Une broche capable de tourner à haute vitesse pour les gravures et découpes de petites dimensions.
  • Une rigidité pas trop ridicule.
  • Un coût d’achat faible (objectif 1000€ pour la mécanique).

Après avoir pas mal observé ce qui se fait, je suis parti sur une conception très classique basé sur une fabrication en 3 matériaux, chacun ayant ses avantages et sa fonction :

  • Les parties planes (en bleu sur les photos) sont découpées en acier de 10mm, pour la masse et la rigidité.
  • Les traverses sont en profilé aluminium pour le faible coût, une assez bonne rigidité et une très grande simplicité d’usage.
  • Le plateau et le renfort du chariot de l’axe Y sont en contre-plaqué pour son coût sa légèreté sa bonne rigidité dans le plan, sa simplicité de mise en oeuvre et la possibilité de le changer facilement.

Pour les mouvements j’ai choisi des simples rails supportés SBR de 20mm et 16mm, avec les paliers qui correspondent, et un jeu de vis à billes en diamètre 16mm au pas de 5mm. J’ai un doute sur le risque que l’axe Y puisse « partir en crabe » due à l’utilisation d’une seule VAB centrale. Dans le doute et ça ne coûte rien pour le moment, j’ai prévu les perçage pour installer 2 VAB identiques de chacun des cotés du plateau.

Le bâti et le chariot de l’axe Y sont construits de la même manière. Une plaque d’acier à chaque bout, des traverses en profilés aluminium, et une planche ce CTP qui vient rigidifier et « équerrer » le tout.

Pour les chariot X et Z, là c’est plus simple, puisqu’il s’agit d’un simple tôle d’acier percée comme il faut pour accueillir tout ce petit monde.

Et puisqu’un dessin vaut mieux qu’un long discours, voici le projet en images.

 

Fraiseuse.476

 

Fraiseuse.478

Fraiseuse.477

J’espère que ce projet vous plait et que vous avez pris plaisir à lire cet article. N’hésitez pas à commenter ou à me poser des questions dans les commentaires en dessous.

Et pensez à suivre l’actualité du blog sur ma page facebook, mon twitter et mon instagram.

Et rendez vous dans quelques semaines pour le montage.

Related Posts

4 thoughts on “Ma nouvelle fraiseuse portique CNC (Episode 1 : conception)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *