Ouahhh, enfin un vrai article ! Un petit article humilité, pour vous expliquer comment je me suis planté dans mon projet d’imprimante 3D à 100€.

Bref, 7 mois après avoir commencé à concevoir une imprimante 3D simple et à petit prix, le projet n’a toujours pas abouti. Bien sur les évènements récents ne m’ont pas aider à me motiver ni à y consacrer du temps.  Mais ce n’est pas la seule erreur que j’ai fais. Pour ce projet, comme pour mon projet de grande imprimante 3D d’ailleurs, j’ai subi les problèmes lié à mon impréparation.

Mais la réalité est un tas de pièces détachées dans une boite et autre tas de pièces qui après avoir trainé sur l’établi, puis dans la voiture, a trouver sa place dans le cimetière des bouts de bois bons à faire martyr, cale ou source de petits bouts de bois.

Et oui, j’ai raté parce que j’ai voulu en faire trop, trop vite et sans aller au bout des choses dans la conception. Pour qu’un projet se déroule bien il faut un plan précis, bien pensé et efficace. Lorsque j’ai conçu ma fraiseuse, j’ai détaillé la conception à la vis près. Et malgré quelques petites erreurs le montage s’était très bien passé, la machine a tournée en quelques semaines. Et si après environ 1 an d’utilisation, j’ai bien sûr quelques idées d’amélioration, j’en suis vraiment très content et je peux la faire évoluer sur une base saine !!!!

Mais pour cette imprimante 3D, je suis parti dans un mauvais état d’esprit. Paf, en trois coups de cuillères à pot, vu comment je suis fort, je vais pondre une imprimante 3D qui déchire. Erreur!!!

Le plan de la structure a peine fini, je met tout ça dans la fraiseuse un peu de colle et 3 vis et ça va le faire. En vrai, les premières pièces sont sorties de la fraiseuses. Elles étaient fausses à cause de programmes fait à la va-vite. Les premiers tests de montage on montré qu’en plus je n’en ferais jamais grand chose. Les vis ne passent pas, l’ensemble n’est pas droit ni rigide, rien ne va. Et face à un échec et une motivation limitée, l’abandon et l’oubli guettent.

Il a fallu que le projet de ma grosse imprimante 3D soit stoppé par des évènements extérieurs (mis en pause je devrais dire) et que mon imprimante 3D actuelle soit trop encombrante pour continuer à rester dans l’appartement pour me dire que ce projet devait voir le jour.

Je viens donc de reprendre le sujet, mais avec un tout autre état d’esprit : je n’ai plus d’imprimante 3D à la maison et je veux vite quelque chose qui marche et si possible bien!

J’ai donc entièrement repris la conception, pour me rendre compte qu’il n’y avait pas grand chose à garder. J’ai refait un peu le tour des comptes et des pièces que j’avais déjà acheté. Je ne tiendrais jamais les 100€ et le coût des pièces supplémentaire pour réussir vite et bien n’est clairement pas rédhibitoire face au budget. Il m’aurait fallu quelques 20 ou 30€ supplémentaires pour concevoir un ensemble beaucoup plus simple, à partir de composants du marché.

Bref je me suis planté. Je me suis fait prendre à mon propre jeu, en particulier en oubliant les bases même de la bonne gestion d’un projet:

  • définir ce dont j’ai besoin
  • définir ce qu’il faut mettre en œuvre pour arriver à cet objectif
  • concevoir le plan de route (dans ce cas un plan tout court, avec une liste de composants précis et une bonne idée du mode de montage!)
  • et enfin passer à l’action.

Alors bien sur il faut accepter certaines incertitude et passer le plus souvent et rapidement à l’action. Mais dans ce cas, je suis passé trop vite à l’action. Pour faire quelques économies de bout de chandelles et aller plus vite j’ai sacrifié l’avenir de mon projet.

Donc si je vous conseille souvent de passer à l’action, n’oubliez pas de préparer aussi soigneusement que possible vos projet pour réussir à les mener à bien, rapidement, simplement et avec le moins de surprises possibles.

Mais je vous rassure, d’ici quelques jours ou semaines vous aurez des nouvelles de ce projet, qui est bel et bien reparti. Et franchement ce coup-ci, il devrait voir le jour assez vite et promet quelques belles impressions!

Alors à bientôt avec des plans, un BOM complète et une machine qui tourne!

Related Posts

3 thoughts on “Mon imprimante 3D à 100€, pourquoi ça a raté?

  1. MORNANT jean pierre

    n’abandonne pas ,cnc et imprimante 3d sont les vraies sources de survie et d’autonomie pour les auto-constructeurs,et ceux qui souhaitent sortir du système pour vivre autrement mieux .
    et en tous cas merci pour ce qui est fait,hier fait aujourd’hui, et aujourd’hui prépare demain.

    1. Laurent

      Merci pour ce commentaire Jean-Pierre. Je ne sais pas si j’ai envie de survivre en autonomie, mais c’est une des applications de ce genre de machine 😉 . Personnellement, j’y crois beaucoup pour se créer une « usine » à la maison et faire revenir les gens vers des produits de qualité, innovants et créés proches de chez nous.

  2. Jeannot

    Non non lâche pas j’attends le résultat avec impatience. Car 100€ cela me parait un sacré challenge.
    Je me suis offert fin 2016 une ANET A8. Elle m’est revenue 192€.
    Mais bon elle est vraiment très basique, et j’ai vrillé le châssis en la déplaçant sans précaution. Après recalage cela n’a pas l’air de la déranger beaucoup heureusement.
    La tienne sera sans aucun doute mieux. Et puis je pense que en plus d’un an il y a du avoir quelques progrès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *